Formations sur le pain au levain, blés anciens (Supiot, EIDB...)

Tout sur le levain, exogène, endogène, les rafraîchis, fréquences, proportions, dosage
clambord
Dans le pétrin
Messages : 20
Enregistré le : 11 sept. 2018, 08:27

Re: Formations sur le pain au levain, blés anciens (Supiot, EIDB...)

Message par clambord » 17 sept. 2018, 10:27

Merci Vic pour toutes ces informations.

thomas
Dans le pétrin
Messages : 54
Enregistré le : 07 août 2018, 17:11

Re: Formations sur le pain au levain, blés anciens (Supiot, EIDB...)

Message par thomas » 17 oct. 2018, 10:01

Absent depuis quelques semaines pour préparer mon projet, je n'avais pas vu que ce sujet avait été tant commenté ! Ca fait plaisir à voir :)

Merci Vic, clambord, Lau, JérémieC et les autres. N'hésitez pas à continuer à partager votre avancement.

Pour ma part, souhaitant comprendre précisément les obligations règlementaires qui encadrent la profession (je ne crois que ce que je vois apparemment...), j'ai eu un appel avec la Chambre des Métiers de Seine Maritime et suis en train de faire un suivi par email pour avoir une trace écrite.

Si je comprends bien, c'est lors de l'inscription de l'entreprise en tant que boulangerie à la chambre des métiers qu'un contrôle de qualification est effectué (CAP Boulanger obligatoire). @Lau, je sais, tu n'es pas surpris :lol:

Ceci, en accord avec la loi n° 96-603 du 5 juillet 1996 qu'il m'a cité.
Article 16 :

I. ― Quels que soient le statut juridique et les caractéristiques de l'entreprise, ne peuvent être exercées que par une personne qualifiée professionnellement ou sous le contrôle effectif et permanent de celle-ci les activités suivantes :
[...]
la préparation ou la fabrication de produits frais de boulangerie, pâtisserie, boucherie, charcuterie et poissonnerie, ainsi que la préparation ou la fabrication de glaces alimentaires artisanales ;
[...]
II. ― Un décret en Conseil d'Etat pris après avis de l'Autorité de la concurrence, de CCI France, de l'assemblée permanente des chambres de métiers et de l'artisanat et des organisations professionnelles représentatives détermine, en fonction de la complexité de chacun des métiers relevant des activités mentionnées au I et des risques qu'ils peuvent présenter pour la sécurité ou la santé des personnes, les diplômes, les titres homologués ou la durée et les modalités de validation de l'expérience professionnelle qui justifient de la qualification requise.
J'attends qu'il m'oriente vers ledit décret et ai demandé des précisions sur le terme "produits frais de boulangerie". Est-ce en opposition aux "produits surgelés" ? Et donc les terminaux de cuisson (Paul, Mie Caline...) n'ont pas d'obligation de qualification pour ouvrir des établissements ?
On va savoir.

Par ailleurs, pour ceux qui passent par la case Pole Emploi, pensez à leur parler de l'Aide Individuelle à la Formation (AIF), de Vivéa (chambre de l'agriculture... peut aider à financer des formations de paysan-boulanger) et auprès de la CAF, voir l'APRE (Aide Personnalisée au Retour à l'Emploi). Comme je reviens de 5 ans à l'étranger, je n'ai pas de Compte Personnalisé de Formation (CPF) donc il faut creuser davantage pour trouver du soutien.

Ne lâchez pas et nourrisez-vous de l'énergie positive de boulanger-amateur ! A bientôt pour parler de carte des producteurs de blés anciens...

thomas
Dans le pétrin
Messages : 54
Enregistré le : 07 août 2018, 17:11

Re: Formations sur le pain au levain, blés anciens (Supiot, EIDB...)

Message par thomas » 18 oct. 2018, 10:02

Et voilà le Décret n°98-246 du 2 avril 1998
I. – Les personnes qui exercent un métier ou une partie d'activité relevant de l'une des activités mentionnées aux neuf premiers alinéas du I de l'article 16 de la loi du 5 juillet 1996 susvisée ou tout ou partie du métier de coiffeur à domicile ou qui en contrôlent l'exercice par des personnes non qualifiées doivent être titulaires d'un certificat d'aptitude professionnelle, d'un brevet d'études professionnelles ou d'un diplôme ou titre de niveau égal ou supérieur homologué ou enregistré lors de sa délivrance au répertoire national des certifications professionnelles institué par l'article L. 335-6 du code de l'éducation.
Voilà donc où est mentionné l'obligation d'avoir un CAP (ou diplôme équivalent ou supérieur dans cette branche).
La seule alternative intéressante que je connais est la formation de l'EIDB Diplôme de Boulanger niveau IV... mais elle coûte 14,000 euros vs 1,080 à 2,200 euros pour la formation CAP conventionnelle via EISF.fr.

Après se pose la question de l'obligation de stages pour obtenir le CAP...

Avatar du membre
Lau
Explosif
Messages : 1821
Enregistré le : 08 mars 2016, 08:34
Localisation : Rochefort
Contact :

Re: Formations sur le pain au levain, blés anciens (Supiot, EIDB...)

Message par Lau » 22 oct. 2018, 14:51

Pas d'obligation de stage, conseille quand même :)

thomas
Dans le pétrin
Messages : 54
Enregistré le : 07 août 2018, 17:11

Re: Formations sur le pain au levain, blés anciens (Supiot, EIDB...)

Message par thomas » 06 nov. 2018, 17:23

Je passerai chez toi alors :lol:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité