Les blés sauvages

Discussion libre sur tout ce qui approche de près ou de loin le pain
Frangran1
levain juvénile
Messages : 467
Enregistré le : 09 mars 2016, 16:54

Re: Les blés sauvages

Message par Frangran1 » 28 févr. 2018, 12:00

Tiens, cet article ne parle pas d'épeautre (grand) ou de seigle... il me semble que l'auteur vient du Sud :mrgreen:
Pour compléter le dossier, voici ce qu'on peut lire de wiki sur l'épeautre (https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89peautre):
L'épeautre (Triticum spelta), appelé aussi « blé des Gaulois », est une céréale proche du blé mais vêtue (le grain reste couvert de sa balle lors de la récolte).

Cette espèce est aussi appelée « grand épeautre » (Dinkel ou Spelt en allemand) par opposition au « petit épeautre » ou engrain, (Einkorn en Allemand), autre espèce de céréale rustique du genre Triticum, ou au « farro » (Triticum dicoccum) cultivé en Italie, et dans le sud de la France. On parle aussi de « moyen épeautre » pour l'amidonnier. Le grand épeautre est parfois considéré comme une sous-espèce du blé tendre (Triticum aestivum) sous le nom de Triticum aestivum L. subsp. spelta (L.) Thell.
et une remarque éthymologique intéressante qui explique d'où vient le mot 'farine':
La farine d'épeautre constituait une des bases du régime alimentaire des populations latines. Selon le Gaffiot, c'est d'ailleurs du latin far qui signifie froment, gruau ou épeautre (far) que vient le mot farine. Le pain pouvait contenir plus ou moins d'épeautre (farreum)
On peut aussi dire que le nom Far breton vient aussi de là, ...certains ici s'y reconnaîtrons ! :D

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités